Usagers

Usager de l’ANC :

Qui est concerné par l’ANC ?

Tout bâtiment produisant des eaux usées domestiques et situé sur un territoire non desservi par un réseau public d’assainissement.

 Le zonage d’assainissement :

Le zonage d’assainissement est le document d’urbanisme qui permet aux communes de décider et organiser l’assainissement de son territoire.

Une carte permet de présenter les différentes zones de la commune qui seront soit en assainissement non collectif soit en assainissement collectif (avec un réseau public de collecte et un traitement communal ou intercommunal).

L’installation d’ANC :

La collecte :

La collecte des eaux usées est la première étape du processus de traitement.

On distingue les eaux ménagères et les eaux vannes qui forment ensemble les eaux usées (cf définition).

Les eaux pluviales ne doivent pas être collectées avec les eaux usées du bâtiment. Une évacuation, rétention ou un traitement spécifique devront être prévus.

Le prétraitement :

Le prétraitement consiste à collecter et liquéfier partiellement les eaux usées brutes d’un bâtiment afin d’éviter le colmatage du traitement situé en aval.

Les prétraitements les plus courants sont :

Fosse toutes eaux

Bac à graisse

Fosse septique

Préfiltre

Fosse chimique

Dans le cas de systèmes d’assainissement spécifiques, le prétraitement peut être intégré au traitement ou être le seul système existant :

Fosse du traitement agréé (filtre compact ou microstation)

Toilettes sèches

Fosse d’accumulation

Les prétraitements sont tous présentés dans les fiches téléchargeables.

Le traitement :

Le traitement est la partie essentielle du système. Il consiste à épurer les eaux usées domestiques du bâtiment.

Pour fonctionner, il besoin d’un prétraitement évitant le colmatage du système.

Il existe plusieurs sortes de traitement :

Les traitements utilisant le sol en place ou le pouvoir épurateur du sol :

– Les tranchées d’épandage à faible profondeur

– Le lit d’épandage à faible profondeur

– Les filtres à sable

– Le lit à massif de zéolite (qui est un traitement agréé)

– Le tertre d’infiltration

Les traitements agréés :

– Les filtres compacts

– Les microstations à culture libre

– Les microstations à culture fixée

– Les filtres plantés (ou phytoépuration)

Les dispositifs alternatifs comme les toilettes sèches.

Le rejet :

Le rejet ou évacuation des eaux traitées est le fait d’éliminer les eaux une fois le cycle de traitement réalisé.

Pour cela plusieurs solutions existent :

L’infiltration

Le rejet en milieu superficiel

La rétention pour arrosage

Le puits d’infiltration

Le rejet au fossé (privé, communal, départemental)

Le rejet dans un cours d’eau

Définitions et sigles :

ANC : Assainissement Non Collectif

Eaux usées : Eaux ménagères + eaux vannes

Eaux ménagères : Eaux de cuisine, de salle de bain et de machines (lave-linge, lave-vaisselle…)

Eaux vannes : Eaux des WC

Eaux usées brutes : Eaux usées rejetées par le bâtiment avant traitement

Eaux usées prétraitées : Eaux usées du bâtiment ayant subi la première étape du traitement appelé prétraitement (fosse septique, bac à graisse, fosse toutes eaux, décanteur digesteur…)

Eaux pluviales : Eaux de pluie, le plus souvent collectées par les chenaux.